Remboursement de la TVA – droit de l’intérêt de retard

Le contentieux administratif fait référence aux litiges dans lesquels l’une des parties impliquées est une autorité ou une institution publique, et l’objectif du litige est soit l’annulation totale ou partielle d’un acte administratif, soit l’obligation pour l’autorité publique d’émettre un acte administratif ou d’effectuer une opération administrative spécifique. Cette obligation survient lorsque l’autorité publique n’a pas émis de réponse dans le délai légal prévu ou a refusé de manière injustifiée d’émettre l’acte administratif demandé. Dans ce contexte, l’opération de remboursement de la TVA peut engendrer des litiges fiscaux dans le cadre du contentieux administratif, les entreprises pouvant entrer en conflit avec les autorités fiscales roumaines lorsque celles-ci ne répondent pas dans le délai légal ou refusent injustifiée de valider la demande de remboursement de la TVA payée dans le cadre des activités commerciales menées. Pour ces raisons, un avocat en contentieux administratif et un avocat fiscal au sein de Le cabinet d’avocats roumain Pavel Mărgărit and Associates peuvent vous fournir une assistance juridique et une représentation devant les tribunaux administratifs afin d’assurer le respect des procédures légales dans le cadre des opérations de remboursement de la TVA et de protéger le droit à des intérêts en cas de retard de l’opération.

La signification du remboursement de la TVA

En Roumanie, le remboursement de la TVA est réglementé par le Code fiscal et représente le processus par lequel les entreprises peuvent demander le remboursement de la TVA aux autorités fiscales roumaines. Cela devient possible lorsque les montants obtenus de l’activité entreprise sont inférieurs aux dépenses engagées. Les entreprises ont le droit de demander le remboursement de la TVA lorsque la valeur de la TVA déductible est supérieure au montant total de la TVA collectée. Ainsi, selon le Code fiscal, toute personne assujettie, enregistrée à des fins de TVA, peut demander le remboursement de la TVA, trimestriellement ou mensuellement, en cas de sommes négatives à déduire

Le délai de remboursement de la TVA

Généralement, le remboursement de la TVA a lieu dans un délai de 45 jours, s’étendant à 90 jours dans les situations où le processus de résolution du décompte de la TVA implique également un contrôle anticipé. Le délai initial peut toutefois être prolongé si la résolution de la demande nécessite la présentation de preuves supplémentaires pour prendre une décision. Cependant, dans la pratique, des retards significatifs surviennent et des situations où les autorités fiscales ne respectent pas ces délais légaux, et les contribuables ont le droit de demander des intérêts pour le remboursement tardif de la TVA, conformément aux dispositions du Code de procédure fiscale. En cas de retards ou de problèmes dans le processus de remboursement de la TVA, une assistance juridique d’un avocat spécialisé en droit fiscal est essentielle. Un avocat avec une expertise en contentieux administratif et fiscal peut fournir un soutien en communiquant efficacement avec les autorités fiscales roumaines et en offrant une assistance juridique lors des contrôles fiscaux, et si nécessaire, une représentation devant les tribunaux administratifs.

Le droit aux intérêts

Selon les dispositions du Code de procédure fiscale, pour les sommes à restituer ou à rembourser du budget, les contribuables ont droit à des intérêts à partir du jour suivant l’expiration du délai légal prévu par la loi. Conformément à ces dispositions et à la jurisprudence de la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) dans ce domaine, le droit aux intérêts du contribuable se matérialise automatiquement lorsque l’autorité fiscale dépasse le délai de remboursement de la TVA. Ainsi, la raison du retard dans l’octroi du remboursement de l’excédent de TVA devient insignifiante, car il n’y a pas de distinction entre un remboursement tardif causé par une résolution administrative en dehors des délais légaux et celui généré par des actes administratifs qui ont illégalement exclu le remboursement et qui ont ensuite été annulés par une décision judiciaire.

Il est important que les entreprises valorisent en temps utile leur droit aux intérêts pour le remboursement tardif de la TVA devant les tribunaux administratifs en Roumanie, c’est pourquoi Le cabinet d’avocats roumain Pavel Mărgărit and Associates offre une assistance juridique et une représentation spécialisée dans le domaine fiscal, couvrant un large éventail de services, y compris la consultation dans l’élaboration et la révision des documents légaux pertinents, la représentation devant les tribunaux administratifs dans les litiges fiscaux, et des stratégies efficaces pour obtenir des intérêts en cas de remboursements tardifs de la TVA.

Le cabinet d’avocats roumain Pavel Mărgărit and Associates a pour clients des entreprises étrangères, des sociétés locales de premier plan et des particuliers à haut revenu. En 2023, les succès du cabinet d’avocats roumain ont été reconnus par les guides et publications internationaux les plus prestigieux. Le cabinet a été classé troisième en Roumanie par la publication Legal 500. Le cabinet d’avocats roumain est également reconnu par le guide financier et corporatif IFLR 1000 2023. Le cabinet d’avocats roumain Pavel, Margarit & Associates est également le seul cabinet d’avocats en Roumanie recommandé par le Directeur de Global Law Experts à Londres dans le domaine du règlement des litiges. Toutes les informations pertinentes concernant le cabinet d’avocats roumain Pavel, Margarit & Associates sont disponibles sur le site web www.avocatpavel.fr.