Ordonnance d’urgence roumaine n° 164/2022 modifiant et complétant l’ordonnance d’urgence du gouvernement n° 111/2010 sur le congé et l’allocation mensuelle pour l’éducation des enfants.

Pendant toute la période jusqu’à ce que l’enfant atteigne l’âge de 2 ans, respectivement 3 ans en cas d’enfant handicapé, le bénéficiaire peut demander le recalcul du montant de l’indemnité roumaine sur la base de décisions judiciaires définitives, de certificats ou d’autres documents justificatifs concernant la rectification des revenus qui ont été à la base de l’octroi du droit, délivrés par les payeurs de revenus ou par les organismes compétents roumains. Le nouveau montant sera accordé à partir de la date indiquée dans le jugement final ou, le cas échéant, à partir de la date de présentation des documents de rectification des revenus.

Le congé parental et l’allocation parentale roumaine, ou le cas échéant, l’incitation à l’insertion, seront accordés à la personne ayant droit, chaque fois qu’elle en fait la demande, si, au moment de la demande, elle remplit les conditions prévues par la présente ordonnance d’urgence.

Ordonnance d’urgence roumaine n° 169/2022 modifiant et complétant la loi n° 84/1998 sur les marques de commerce et les indications géographiques.

La demande de renouvellement de l’enregistrement de la marque de commerce en Roumanie peut être effectuée par le propriétaire de la marque de commerce ou par toute autre personne autorisée à le faire en vertu de la loi ou en vertu d’un contrat, dans un délai de 6 mois précédant l’expiration de l’enregistrement.

L’annulation de l’enregistrement d’une marque de commerce ou la révocation du titulaire des droits en Roumanie, demandée par les voies administratives-juridictionnelles optionnelles correspondant à l’article 52 de la Constitution roumaine, republié, à l’OSIM (Office roumain des marques de commerce), peut être résolue par un comité spécialisé au sein de l’OSIM roumain, dont les membres ont pour attribution exclusive de résoudre les demandes d’annulation et de révocation, sans être impliqués dans d’autres procédures relatives aux marques de commerce de l’OSIM roumain et sans interférer avec le travail de la commission d’appel de l’OSIM roumain, composée de trois membres ayant une expérience dans le domaine juridique.