Les conditions de développement des activités exercées par les enfants dans les domaines culturel, artistique, sportif, publicitaire et de mannequinat, conformément à la décision, sont les suivantes :

a) ne pas représenter un travail dangereux pour les enfants, conformément à la loi ;

b) être effectuées, en fonction de l’âge de l’enfant, dans l’intervalle suivant : de 9h00 à 17h00 pour les enfants de moins de 5 ans, de 8h00 à 20h00 pour les enfants de 5 à 12 ans, de 7h00 à 22h00 pour les enfants de plus de 12 ans ;

c) le travail ne doit pas dépasser une heure par semaine, de préférence répartie sur plusieurs jours pour les enfants de moins d’un an, 2 heures par jour pour les enfants âgés de 1 à 5 ans, 4 heures par jour pour les enfants âgés de 5 à 12 ans et 6 heures par jour pour les enfants de plus de 12 ans, sans prendre en compte les courtes pauses après chaque activité, mais pas plus de 12 heures par semaine pour le travail effectué pendant l’année scolaire, à condition qu’il soit principalement effectué après les heures de classe ;

d) le travail continu doit être effectué pendant un maximum de 15 minutes par les enfants de moins d’un an, un maximum de 30 minutes par les enfants âgés de 1 à 5 ans et un maximum de 45 minutes par les enfants de plus de 5 ans ;

e) le nombre de répétitions de toute nature, ainsi que toute étape visant à garantir le bon déroulement des activités, quelle que soit leur nature : représentation, répétition, pratique, tournage, enregistrement et autres du même type, ne doit pas dépasser une par jour pour les enfants de moins d’un an et deux par jour pour les enfants de plus d’un an. Entre les deux actions, qui se déroulent le même jour, une pause d’au moins une heure et demie est accordée ;

f) les courtes pauses doivent durer entre 10 et 15 minutes après chaque activité continue ;

g) la grande pause dure au moins une demi-heure et est accordée après chaque heure d’activité pour les enfants de 1 à 5 ans, toutes les 2 heures pour les enfants de 5 à 12 ans et toutes les 3 heures pour les enfants de plus de 12 ans ;

h) le nombre maximal de jours par semaine pendant lesquels les enfants peuvent effectuer des activités est de 4 jours consécutifs, suivis d’un minimum de 48 heures de pause ;

i) les activités organisées pendant les vacances scolaires ne doivent pas porter atteinte au droit de l’enfant à la récréation et aux loisirs ;

j) pour les activités d’une durée supérieure à deux mois, l’enfant bénéficiera d’une pause de 14 jours après les 60 premiers jours d’activité.

La prestation d’activités à caractère culturel, artistique, sportif, publicitaire et de mannequinat par des enfants, conformément à l’article 2, paragraphe 3, est soumise à l’information préalable du service social public par la présentation d’un avis d’information avant le début de l’activité. Après la conclusion du contrat visé à l’article 2, le parent/le représentant légal a l’obligation d’envoyer au service public d’aide sociale du domicile de l’enfant, dans les 10 jours ouvrables suivant le début effectif de l’activité, une copie certifiée “conforme à l’original” du contrat. Le service social public centralise trimestriellement la situation des enfants qui exercent des activités conformément à cette décision. L’équipe locale de prévention et de lutte contre le travail des enfants, qui opère au niveau du comté/secteur, sous la coordination de l’assistance sociale générale et de la protection de l’enfance, analyse les données transmises par le service public d’aide sociale et établit un plan de visites des lieux d’activités en cours, afin de vérifier les conditions.

Le non-respect des dispositions susmentionnées concernant l’avis d’information préalable est une infraction passible d’une amende de 1 000 lei à 5 000 lei. La sanction est prononcée par arrêté du directeur général de l’assistance sociale et de la protection de l’enfance.