Selon l’Ordre susmentionné, les actions assurées et autorisées par le service « Espace privé virtuel » sont les suivantes :

a)     modification des données d’identification de l’utilisateur et modification des moyens de le tenir informé ;

b)    la communication des documents administratifs fiscaux, des demandes et autres documents et informations ;

c)     téléchargement de documents ;

d)    renonciation à utiliser le service ;

e)     suivi de l’historique d’accès et des actions mentionnées aux alinéas a) à d).

Les documents qui peuvent être partagés via l’« Espace privé virtuel » sont les suivants : les décisions d’imposition annuelles des revenus depuis 2013, les décisions d’imposition sur les paiements anticipés de l’impôt sur le revenu et des cotisations d’assurance maladie sociale, ainsi que les obligations de paiement relatives aux cotisations de sécurité sociale (Formulaire 260) pour les revenus obtenus depuis 2015, les décisions d’imposition sur les paiements anticipés des cotisations d’assurance maladie sur les revenus provenant de biens immobiliers (Formulaire 650) pour les revenus depuis 2015, les documents émis automatiquement.

De plus, à la demande du contribuable, peuvent être émis : la situation des obligations fiscales jusqu’à la date demandée, une note sur les obligations de paiement, la situation des cotisations de sécurité sociale déclarées par les employeurs, l’historique des parts sociales et le registre des documents électroniques communiqués par « Espace privé virtuel ».

Les documents émis par le contribuable et envoyés à l’administration fiscale sont les suivants : la situation des obligations fiscales jusqu’à la date demandée, une note sur les obligations de paiement, la situation des cotisations de sécurité sociale déclarées par les employeurs, l’historique des parts sociales et le registre des documents électroniques communiqués par « Espace privé virtuel ».