Selon l’ordonnance, par rapport à l’ancienne réglementation, une nouvelle disposition a été introduite concernant “la garantie de conformité légale”, qui est la protection légale du consommateur résultant de l’application de la loi en ce qui concerne la non-conformité. Cela représente l’obligation légale du vendeur envers le consommateur, sans frais supplémentaires, de mettre le produit en conformité, y compris le remboursement du prix payé par le consommateur, la réparation ou le remplacement du produit s’il ne répond pas aux conditions énoncées dans les déclarations relatives à la garantie ou à la publicité liée, et “le produit durable”, qui est un produit complexe composé de pièces et d’assemblages, conçu et construit pour être utilisé à plusieurs reprises et que l’utilisateur moyen peut réparer ou entretenir.

Selon les nouvelles règles, “Toute réparation ou remplacement des produits sera effectué dans un délai convenu par écrit entre le vendeur et le consommateur, en tenant compte de la nature des biens et de l’objet pour lequel le consommateur a demandé les produits. Le délai ne peut pas dépasser 15 jours calendaires à compter de la date à laquelle l’acheteur, le cas échéant, a informé le vendeur du défaut de conformité du produit ou a remis le produit au vendeur ou à la personne désignée par celui-ci sur la base d’un procès-verbal de livraison.” Contrairement à la réglementation précédente, le délai de 15 jours commence à la date à laquelle le produit a été remis au vendeur ou à la personne désignée par celui-ci sur la base d’un procès-verbal de livraison.

De plus, par rapport à l’ancienne réglementation, il est prévu que : “Le temps d’arrêt dû à un défaut de conformité survenu pendant la période de garantie prolonge la durée de la garantie de conformité légale et celle de la garantie commerciale, et court, le cas échéant, à partir du moment où le vendeur a été informé du défaut de conformité du produit ou à partir du moment où le produit a été remis au vendeur/au service compétent pour mettre le produit en état d’utilisation normale, respectivement, de la notification écrite pour lever le produit ou de la remise effective du produit au consommateur. Les produits durables qui remplacent les produits défectueux pendant la période de garantie bénéficieront d’une nouvelle période de garantie qui commence à la date de remplacement du produit.

Les produits durables défectueux pendant la période de garantie de conformité légale, lorsqu’ils ne peuvent pas être réparés ou lorsque le temps d’arrêt cumulatif dû à des défauts survenus pendant la période de garantie de conformité légale dépasse 10% de la durée de cette période, à la demande des consommateurs, seront remplacés par le vendeur ou le montant payé pour le produit sera remboursé au consommateur.

La période de garantie commence à partir de la date de prise de possession du bien par le consommateur, y compris pour les biens durables neufs obtenus par tirage au sort, gagnés lors de concours similaires ou accordés à prix réduit ou gratuitement par les opérateurs.