La loi a été modifiée dans le but de faciliter l’accès des citoyens roumains à l’étranger aux services publics efficaces et efficients de l’État roumain, dans le contexte de la numérisation des procédures consulaires menées par les missions diplomatiques et les bureaux consulaires de la Roumanie à l’étranger.

Selon l’ordonnance, la loi n° 290/2004 a été modifiée et complétée par l’introduction de deux nouveaux paragraphes après l’article 29 :

“(3) À la demande motivée des personnes à l’étranger, les missions diplomatiques et les bureaux consulaires peuvent délivrer, après avoir effectué les vérifications nécessaires dans les bases de données prévues à l’article 34, les certificats enregistrant les résultats des vérifications, conformément aux articles 17 et 18.

(4) Les certificats ont la valeur légale d’un casier judiciaire, sont utilisés exclusivement à l’étranger et sont délivrés dans un délai de 10 jours à compter de la date de la demande, et sont valables pendant 6 mois à compter de la date de délivrance.”

L’article 34, paragraphe 2, a également été modifié et se lit désormais comme suit :

“(2) Afin d’utiliser ces registres, le système informatique sera connecté à toutes les unités et sous-unités de police, aux autres structures et institutions de l’ordre public, de la sécurité nationale et de la justice, ainsi qu’aux structures compétentes du ministère des Affaires étrangères.”

Et l’article 36, paragraphe 1, se lit comme suit :

“Art. 36. – (1) La communication des données à inscrire au casier judiciaire ou provisoirement marquées dans les registres des unités de police, les demandes nécessaires pour obtenir les certificats et copies des casiers judiciaires et des certificats visés à l’article 29, paragraphe (3), ainsi que les documents délivrés, seront rédigés sur des formulaires standard, selon le modèle établi par décision du gouvernement, conformément à l’article 34, paragraphe (3).”

Les dispositions de cette ordonnance sont entrées en vigueur le 23/01/2016.